Flèche JOUY EN JOSAS – LA ROCHELLE

Du vendredi 8 au dimanche 10 Mai 2015

Parcours : 480 km – Dénivelé : 2298 m

Après Auvers Dieppe, Auvers Calais et Auvers Le Havre, une quatrième flèche était inscrite au programme 2015 des cyclos. Pour éviter la traversée de la Région Parisienne sans aucun intérêt et réduire le kilométrage du premier jour, le départ avait été fixé à Jouy-en-Josas, lieu décalé mais officiel de la flèche.

Nous étions 9 participants au rendez-vous : Jean-Pierre, Frédéric, Blandine, Daniel, la triplette des Philippe, Francine et Cyrille, notre organisateur du périple. Etaient également présents comme accompagnant, Christophe et Michel. Devant la gare de Jouy pendant la préparation des machines et des bonhommes, Francine a servi un café accompagné de pain d’épice, une manière de booster les cyclos pour leur longue étape du jour.

Après compostage de la carte d’homologation dans une boulangerie, seul commerce ouvert en ce week-end de congé, nous prenons la route vers Toussus-le-Noble, Chevreuse et Rambouillet. Le 8 Mai est bien évidemment marqué par de nombreuses manifestations officielles et c’est ce qui nous a marqué lors de cette première partie du parcours. Nous avons même « défilé » en peloton au rythme lent des chevaux de deux gardes mobiles en grande tenue d’apparat. Impossible de les doubler ! La pluie s’approche et nous devons nous équiper pour y faire face. Heureusement, si le ciel reste gris, la pluie ne s’invite pas trop longtemps.

Après Gallardon et les ruines de sa tour féodale dite de l’Epaule, nous atteignons cette région monotone de la Beauce. Seules les variations de couleurs des cultures peuvent distraire pendant ce long pensum.  Nous contournons par l’est Chartres, passons au large de Châteaudun et rejoignons le Loir à Cloyes où nous devons avoir un nouveau point de contrôle.

Afin d’alléger le parcours du samedi, Cyrille nous a proposé de poursuivre au-delà de Danzé jusqu’à Montoire-sur-le Loir à l’ouest de Vendôme et de faire en voiture le trajet jusqu’à l’hébergement de Châteaudun. La gare de Montoire a servi de lieu d’entrevue entre le Maréchal Pétain et Adolf Hitler le 20/10/1940. Nous avons vu la gare mais pas le tunnel de St Rimay  choisi comme quartier général d’Hitler en cas d’attaque ennemi par l’Atlantique. Repos bien mérité à l’hôtel Ibis de Châteaudun.

Imprévue du samedi matin : l’hôtel n’a pas pris en compte la programmation du petit déjeuner à 6h30. Discussion et décision d’aller en voiture à Morée chez le frère de Christophe où ont été garés par sécurité remorque et  vélos. Ensuite, de nouveau la voiture pour retourner à Montoire. C’est jour de marché et sur la place principale, nous trouvons un café restaurant où la patronne va nous préparer un reconstituant petit déjeuner avec plein de tartines et de beurre.

Nous voilà repartis pour une grande journée de vélo : passage à Semblançay avec les ruines du château fort  de l’abominable Foulques Nerra, Cinq Mars La Pile au bord de la Loire et son monument funéraire gallo romain dont la forme a donné son nom au lieu, Langeais, son nouveau point de contrôle, son château du 15 ième siècle et son pont suspendu sur la Loire. Passage de l’Indre à Azay-le-Rideau puis de la Vienne à L’Île-Bouchard. Nous traversons le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine à l’est de Loudun avant d’atteindre Partenay , fin de la longue étape du jour. La journée a été rude et nous apprécions que malgré l’heure tardive, le restaurant choisi par Cyrille nous serve un repas fort gouteux et reconstituant.

Dimanche, parcours tranquille de 110 km vers la mer. C’est d’abord la forêt de Secondigny, Fenouix où nous n’aurons pas le temps d’aller admirer sa lanterne des morts du 12 ième siècle, Maillezais et les ruines de sa grande abbaye, le Marais Poitevin et la Sèvre Niortaise. Aujourd’hui, le ciel est tout bleu, le soleil tape fort et le vent dessèche les gorges des cyclos. Avant de craquer, nous appelons à notre secours Christophe et Michel qui vont organiser un ravitaillement avec boisson et aliments sucrés salés qui se sont avérés indispensable pour être capable de terminer le périple. C’est avec une grande satisfaction du « devoir » accompli que nous apercevons enfin les tours du vieux port, tour St Nicolas et tour de la Chaine. Nous voici à La Rochelle.

A l’arrivée, Cyrille nous a réservé une bonne surprise : un repas dans le bâtiment de l’Aquarium offrant une vue panoramique sur la ville. Il ne restait plus qu’à  découvrir par une balade à pied le vieux quartier du port.

Bien sûr, le périple a été marqué par quelques imprévus : crevaisons, égarements sur un parcours pas toujours facile à respecter, mauvaise prestation d’un hôtel. Cela fait partie de « l’aventure » et après quelques instants d’énervement, l’essentiel reste : nous avons tenu l’objectif fixé et sommes contents. Donc, un grand merci à Cyrille et aussi au dévouement et à l’efficacité de nos accompagnants : Christophe et Michel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s